Carte de débit, carte de crédit : quelle différence ?   On parie que si on vous demande quel type de carte bancaire vous avez, vous nous répondrez sûrement une carte de crédit. Pourtant, comme la majorité des français, c’est sans doute une carte de débit
Publié le 24/01/2019 - Temps de lecture : 3 min

Carte de débit, carte de crédit : quelle différence ?

On parie que si on vous demande quel type de carte bancaire vous avez, vous nous répondrez sûrement une carte de crédit. Pourtant, comme la majorité des français, c’est sans doute une carte de débit que vous avez dans votre portefeuille. D’ailleurs, si vous regardez bien votre carte, vous verrez que la mention “débit”, “crédit” ou “prépayée” est indiquée.
Mais quelle est la différence entre une carte de débit et une carte de crédit ?   

La carte de débit, liée à un compte courant 

On obtient une carte de débit lorsqu’on ouvre un compte courant. Elle peut être utilisée pour des paiements en France (logo CB) ou dans le monde entier (Mastercard, Visa, …). Ces cartes sont à débit immédiat, c’est-à-dire que le compte est débité au plus tard 48h après avoir réalisé une opération. Suivre l’évolution du solde est donc très facile, puisqu’il s’actualise très rapidement. 

2 types de débit existent :
 

  • Débit immédiat avec autorisation systématique

Chaque fois que vous utilisez votre carte pour réaliser un achat ou effectuer un retrait, le solde est contrôlé pour s’assurer qu’il est suffisamment élevé pour la transaction. Si vous n’avez pas les fonds nécessaires sur votre compte, le paiement sera refusé. Ainsi, le découvert n’est pas possible. 

💡 Bon à savoir : La carte Nickel fait partie des cartes à débit immédiat avec autorisation systématique du solde. Avec la carte Nickel standard ou Nickel Chrome, il est donc impossible d’être à découvert (sauf cas exceptionnels). Avant de réaliser un achat ou un retrait, vous pouvez vérifier votre solde sur votre espace client ou envoyer SOLDE par SMS au 38063 ou 06 33 13 48 64 (depuis les DOM). 

  • Débit immédiat sans autorisation systématique

Quand il n’y a pas d’autorisation systématique, le solde est uniquement contrôlé pour les dépenses dépassant un certain montant (fixé par la banque) et pour les achats à l’étranger. Pour les petites dépenses, le contrôle est aléatoire. Il est donc possible que vous dépensiez plus que le solde de votre compte et que vous soyez donc à découvert. 

La carte de crédit, liée à une réserve de liquidité

Contrairement à la carte de débit, la carte de crédit n’est pas rattachée à un compte courant mais à une réserve d’argent. D’ailleurs, les banques ne sont pas les seules à proposer ce type de carte. Des établissements de crédit et des grands magasins la proposent également. Pour obtenir ce type de carte, des justificatifs de revenus et une autorisation de prélèvement signée sont souvent nécessaires. 
Comme son nom l’indique, lorsqu’on réalise une opération avec une carte de crédit, on nous accorde un crédit. Les achats réalisés avec ce type de carte ne sont donc pas débités immédiatement de votre compte. Deux possibilités de débit existent : 

  • Débit différé à une échéance fixée (toutes les semaines, tous les mois)
  • Échelonné avec intérêt, ce qu’on appelle “revolving”. Dans ce cas, vous remboursez votre crédit en plusieurs fois. Si cette option semble être une bonne opportunité, elle est en réalité souvent coûteuse car les taux d’intérêts sont très élevés.

Ces deux options ne permettent pas de suivre en temps réel l’évolution du solde sur le compte courant. Le risque d’être à découvert et de s’endetter est donc élevé. Si des prélèvements sont rejetés, vous risquez également d’être fiché FIPC (Fichier National des Incidents de remboursement des Crédits aux particuliers), ce qui vous empêchera de souscrire à un nouveau crédit. 

La carte à débit différé 

Depuis 2016, les cartes à débit différé appartiennent à la catégorie des cartes de crédit. Avec ce type de carte, le compte n’est débité qu’une fois par mois, à une date définie avec la banque. Le débit différé s’apparente donc à un crédit d’un mois accordé par la banque.  Les retraits aux distributeurs sont, quant à eux, débités immédiatement sur le compte. Tous vos achats du mois apparaissent sur une ligne unique dans le relevé de compte, à la date définie. Il est donc indispensable de gérer son budget pour être certain que la somme totale dépensée dans le mois sera disponible le jour où elle sera débitée. Si le solde est insuffisant, les frais de découverts et d’incidents de paiement s’accumulent. De plus, cette carte est généralement plus coûteuse que la carte à débit immédiat. 

Et les cartes prépayées dans tout ça ? 

Les cartes prépayées sont des porte-monnaies numériques. Tout comme les cartes de crédit, elles ne sont pas associées à un compte bancaire. Le principe est simple : on achète une carte puis on la recharge par virement ou dépôt d’espèce (au maximum 1000€). De nombreux français utilisent cette carte comme carte cadeau, ou l’offrent à leurs enfants pour qu’ils apprennent à gérer leur budget. Contrairement aux cartes bancaires, il n’y a pas d’âge minimum pour détenir une carte prépayée.

💡 Le saviez-vous ? Nickel est accessible dès 12 ans ! Découvrez comment ouvrir un compte jeune